Coopération Madagascar-UE / Secteurs d'interventions /Développement rural

Développement rural

Le secteur Agricole malgache pris dans son ensemble (agriculture, élevage, pêche, foresterie) englobe 85 % des emplois et 60 % des jeunes. Cependant, ce secteur affiche une faible performance et ne répond pas aux besoins d'une population en forte croissance.

La productivité du secteur stagne suite à divers facteurs dont : l'enclavement des zones de production, la taille des exploitations, l'insécurité foncière ; le manque d'accès aux intrants et aux financements ainsi qu’aux technologies appropriées et aux conseils de qualité ; la faible structuration des chaînes de valeur ; la vétusté et le manque d'entretien des infrastructures hydro-agricoles, et l'insuffisance en termes de recherche et de vulgarisation.

La faible performance du secteur est également liée à des déficiences en matière de gouvernance qui est marquée par la faiblesse des institutions publiques et des organisations de producteurs.

Les producteurs sont par ailleurs très vulnérables aux risques climatiques et acridiens récurrents (cyclones, sécheresses, inondations) ainsi qu'au changement climatique.

L'agriculture malgache se doit ainsi d'être plus compétitive pour renforcer son positionnement, notamment sur les marchés régionaux.

Pour faire face à ces défis, le 11ème FED accompagnera :

  • l'opérationnalisation des institutions publiques et parapubliques par/pour leur implication effective dans la mise en œuvre des réformes du secteur. Ceci se concrétisera par l'appui à l'élaboration et à la mise en œuvre du programme sectoriel agriculture, élevage et pêche (PSAEP), soutenu notamment par l'UE.
  • le renforcement des capacités des services de formation, de conseil et de recherche. En particulier, le 11ème FED permettra le renforcement des Organisations Professionnelles Agricoles (OPA) et leurs organisations faitières dans leurs capacités à offrir des services à leurs membres et en termes de gouvernance. Les partenariats public-privé seront également encouragés.
  • la promotion de chaînes de valeur à travers des investissements dans les infrastructures et un meilleur accès aux financements. Les actions seront menées au profit des exploitations familiales et des opérateurs économiques. La demande du marché (local, national, international) guidera les interventions. Celles-ci favoriseront l'émergence de différentes formes de coopération entre les exploitations familiales, leurs organisations, les opérateurs de marché et les industries. L'appui aux infrastructures sera orienté vers l'accès aux marchés.
Les interventions du 11ème FED soutiendront également :

  • la promotion de la gestion durable des ressources naturelles. Les mesures environnementales (gestion des bassins versants, gestion des feux et des ressources en eau, gestion des aires protégées, etc.) et l'adaptation et l'atténuation au changement climatique seront ainsi prises en compte.
  • la promotion et le renforcement de l'éducation nutritionnelle au niveau des exploitations agricoles familiales qui complètera les appuis aux chaînes de valeur contribuant à l'augmentation et à la diversification de la production.
Par ailleurs, le 11ème FED soutiendra la résilience des populations aux effets des crises et du changement climatique par la mise en œuvre de mesures d'accompagnement appropriées (infrastructures de base, renforcement des moyens de subsistance, préparation aux risques de catastrophes, etc.). Les 3 secteurs de concentration présentent des interactions et des complémentarités étroites.